Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux


Vous êtes ici
Sommaire

sommaireLa Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux

Créée en 2001, la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a pour objet tant en France qu’à l’étranger, et particulièrement dans les pays francophones en voie de développement, de contribuer à la recherche scientifique appliquée à la santé publique, d’aider au développement de projets en matière de formation scientifique et d’éducation scolaire, de contribuer au développement, par le micro crédit.

Elle privilégie une logique de partenariat afin de créer des conditions de développement durable et concentre aujourd’hui ses actions autour de six projets majeurs au Cambodge, en Haïti, à Madagascar, au Mali, au Laos et au Liban.

sommaireLe Prix Christophe Mérieux

Depuis 2007, la Fondation décerne chaque année un Grand Prix scientifique, le Prix Christophe Mérieux d'un montant de 500 000 euros, destiné à récompenser la recherche sur les maladies infectieuses dans les pays en développement.

sommaireFirdausi Qadri lauréate du Prix Christophe Mérieux 2012

Remise du Prix Christophe Mérieux à Firdausi Qadri par Pascale Cossart / cliché : Didier Plowy / Institut de FranceLe Prix Christophe Mérieux 2012 est attribué au docteur Firdausi Qadri, directrice du "Centre de recherche pour le vaccin contre les maladies entériques", ICDDR,B., pour encourager ses travaux de recherche sur les maladies infectieuses entériques, véritable fléau des pays en développement. 

sommairePrécédents lauréats

  • 2011 : Hector Hugo Garcia pour sa contribution considérable à la santé publique au Pérou et plus particulièrement à la recherche sur la cysticercose, la plus fréquente des infections parasitaires du système nerveux central dans les pays en développement ;
  • 2010 : le professeur William Pape, directeur du GHESKIO et professeur de médecine au Weill Medical College de l’Université de Cornell (États-Unis), pour ses travaux sur le SIDA et les maladies infectieuses ;
  • 2009 : Éric Leroy, directeur de recherche à l’IRD et directeur de l’Unité des Maladies Virales Émergentes du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF), au Gabon ;
  • 2008 : le professeur François Nosten, directeur de l’unité de recherche Shoklo Malaria Research Unit (SMRU), en Thaïlande, pour ses travaux sur le paludisme chez la femme enceinte et son enfant ;
  • 2007 : le professeur Ogobara Doumbo, directeur du Malaria Research and Training Center de Bamako (Mali), pour ses recherches sur le paludisme.

sommaireMembres du jury

  • Président du jury : Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences
  • Françoise Barré-Sinoussi, Académie des sciences
  • André Capron, Académie des sciences
  • Pascale Cossart, Académie des sciences
  • Philippe Kourilsky, Académie des sciences
  • Anne-Marie Moulin, directeur de recherche CNRS CEDEJ, Le Caire
  • Gérard Orth, Académie des sciences
  • Dominique Peyramond, CHU de Lyon M. Charles Pilet, Académie des sciences
  • Philippe Sansonetti, Académie des sciences
  • Alain-Jacques Valleron, Académie des sciences